CONQUES

Classée au patrimoine mondial de l’humanité

Dans cette région septentrionale de la province du Rouergue, devenue département de l’Aveyron, la nature et l’histoire paraissent avoir conclu une entente et conjugué leurs forces pour donner le jour à ce chef-d’œuvre chargé d’une incomparable puissance d’évocation : Conques.
Peu de lieux en France, ou même en Europe, peuvent s’enorgueillir d’une telle accumulation de richesses : l’abbatiale romane et son célèbre tympan du Jugement dernier, les vestiges du cloître avec le grand bassin de serpentine, le Trésor d’orfèvrerie et le Musée Joseph Fau, le village enfin, comme sorti intact du fond des siècles. Le tout s’enchâsse dans un site admirable, en forme de « conque » (du latin concha, coquille, en occitan conca) qu’avait choisi l’ermite Dadon pour se retirer du monde, au VIIIe siècle.

C’est aussi un très joli village classé par l’association Les plus beaux villages de France. L’influence du pèlerinage à Compostelle a valu à Conques, en 1998, le classement au Patrimoine mondial de l’humanité Conques sur le tourisme local a été reconnue en 2008 par le Conseil Régional Midi-Pyrénées avec la reconnaissance de la commune comme l’un des Grands Sites de Midi-Pyrénées.

Vous trouverez de nombreux artisans d’art dans les rues médiévales de Conques, peintures, vitraux, bijoux, travail du bois, travail du cuir etc..
Je mettrais une mention particulière à Lin ALBERICI sellier-harnacheur . Vous trouverez dans son atelier-boutique sa collection de selles et de divers objets en cuir. Après s’être formé pendant plusieurs années de travail dans l’atelier Hermès à Paris, il est reçu Compagnon du tour de France des Devoirs Unis.
C’est dans la rue principale que vous pouvez le rencontrer. Dans cette belle citée de Conques, lieu spirituel et apaisant chargé d’histoire qui lui permet de réaliser son métier avec sérénité et passion.