Qu’est ce qu’une chambre d’hôte

La chambre d’hôte a la particularité d’être un endroit où dormir lors d’un trajet pour un ou plusieurs jours et rarement un lieu de résidence de vacances. En d’autres termes, elle est un lieu de passage et non une destination. C’est là une des premières caractéristiques notables des chambres d’hôtes par rapport aux autres types d’hébergements.

L’autre aspect important est, rappelons-le, la notion d’hôte au sens de « maître des lieux qui héberge chez lui ». C’est là certainement la substance même de ce type de logement. L’habitation où est reçu le voyageur n’est pas n’importe quelle maison, elle est le lieu de vie du propriétaire et de sa famille.

Par conséquent, toutes les pièces d’agréments sont partagées avec la famille qui accueille. Les voyageurs mangent avec le maître de maison, dans la même pièce que le reste de la maisonnée. Théoriquement donc, le voyageur intègre la maisonnée le temps d’une ou plusieurs nuits. (Maisonnée définissant l’ensemble des habitants d’une même habitation particulière).

Nous y voilà : Au sens premier, la chambre d’hôte est une maison dont le propriétaire a décidé d’accepter d’héberger les voyageurs de passage dans la région. En tant qu’hôte, au matin, il accepte, cela va de soi, que le voyageur prenne son petit-déjeuner avec lui et sa famille, avant de reprendre sa route.


Le maître mot est donc « hospitalité », c’est-à-dire la cordialité avec laquelle le maître de la maisonnée accueille quelqu’un chez lui.

Pour des raisons de concurrence avec les hébergements, type hôtels ou clubs, le Législateur a limité à 5 chambres pour les propriétaires de chambres d’hôtes, ce qui à mon sens est excessif en nombre si l’on ne veut pas dégrader la notion d’hospitalité qui est la valeur ajouté de l’accueillant.

BON SÉJOUR AU MAS DU CANTOU